Return to Article Details L'attention de la « créature isolée » à partir de l'expérience spatiale de János Pilinszky, à travers la « pureté parfaite » de Simone Weil, jusqu'à la « nuit obscure » de François Mauriac Download Download PDF